“Nous ne sommes ni maudits ni des dieux”

Qu’est-ce qui fait que malgré le fait d’être né, d’avoir passé tant d’années sur terre, nous ne soyons pas, jusqu’à un âge parfois avancé, une personne incarnée ?

 Être incarné revient à être connecté à soi, à nos ressentis, à nos désirs et conscients de nos limites. Celles-ci ne sont pas celles qui nous ont été tamponnées sur le front par les critiques et ceux qui nous veulent du bien sans s’intéresser à qui nous sommes vraiment. Être incarné, c’est vivre tout simplement, en arrêtant d’être qui nous ne sommes pas et en osant, chaque jour, nous rapprocher de qui nous sommes. Cette vérité est souvent cachée sous la surface mais personne ne nait sans un accès à elle. Cela passe par l’acceptation que nous ne sommes ni maudits ni des dieux mais des humains qui ont à vivre du mieux possible avec eux-mêmes.

Article complet – Revue Chemins, Juin-Aout 2021 (Interview Aubry François)

 

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

1 thought on ““Nous ne sommes ni maudits ni des dieux””

Leave a Comment

X