Cet article complète une série de vidéos hebdomadaires tous les dimanche soir à 18h (10′) sur Facebook Live (publiques et disponibles en Replay)

2020, l’année du Rat de Métal, n’est ni positive ni négative. Elle véhicule une énergie puissante, comparable à une rivière qui entraine TOUT sur son passage. Les freins sont inexistants (Métal trop faible pour canaliser ou controler) en particulier les deux premiers mois de l’année (février et mars). Ces deux mois du Tigre et du Lapin étaient porteurs d’une force exponentielle de renouvellement, de dissémination, de diffusion et de contagion. Devant cette vague irrépressible, force dynamique (yang), nous pouvions soit 1) nous laisser entrainer par le courant sans résister (la résistance était illusoire et dangeureuse) ou 2) instaurer la posture complémentaire. Ceci signifie “créer du yin” c’est à dire du calme, de l’inertie, du surplace et de la lenteur jusqu’à ce que la vague se calme. Le confinement imposé à l’ensemble de la population en est une excellente version, aussi difficile que cela puisse être pour ceux et celles habitués à tout faire, partout, tout le temps, sans arrêt. 

En Avril, mois du Dragon, la météo temporelle collabore au travail de freinage. Ce mois contient l’élément chinois de la Terre, force d’ancrage et de transformation au service d’un réalignement individuel et collectif. La métaphore est celle d’une terre fertile, disponible et irriguée (terre, bois et eau). Encore faut-il lui donner le temps d’agir. Résistons à l’agitation et prenons notre mal en patience.

Le Dragon, le seul animal du Zodiaque chinois qui n’existe pas, témoigne d’un ailleurs, non pas farfelu et imaginaire, mais associé à ce que nous ne voyons pas encore. Il s’agit autant de ce qui est visible et que nous ne voyons pas encore, que de forces plus subtiles, voire spirituelles. C’est donc le moment de s’ancrer davantage pour 1) faire l’inventaire de ce que nous ne voulons plus vivre comme de ce que nous souhaitons mettre en place au sortir du confinement et 2) s’ouvrir aux messages que le Ciel (chinois) cherche à nous envoyer.  

Le temps des décisions viendra en Mai. Celui des batailles et des règlements de compte à l’automne. Pour le moment, centrons-nous et acceptons de faire de la place aux messages dont nous sommes déjà porteurs et que nous n’avons jamais pris au sérieux. Ne nous laissons pas dérailler par des prises de tête inutiles et continuons à soutenir ceux et celles qui sont au front. 

© Marie-Pierre Dillenseger, auteur (Oser s’accomplir, Mamaeditions, 2019)

 

Categories: Articles

One comment

Laisser un commentaire