Marie-Pierre Dillenseger

Crédit Ken Rivard © 2019

Marie-Pierre Dillenseger est spécialiste des arts stratégiques chinois au service de la Vitalité. Elle établit des ponts solides, utilisables au quotidien, entre la pensée énergétique et pragmatique chinoise (Taoïsme et Art de la guerre) et la pensée occidentale, efficace et raisonnée. Les travaux de C.G. Jung et Marie-Louise Von Franz sur l’individuation, d’Alice Miller sur les traumas d’enfance et Anne Ancelin Schutzenberger sur la psycho généalogie sont au cœur de son travail.

 

L’objectif est l’autonomie individuelle, la posture efficiente et la pertinence décisionnelle. Sa pratique valorise le mouvement, la politique des petits pas et les actes quotidiens qui bougent les lignes et déplacent les montagnes. 

 

Elle est l’auteur de La Voie du Feng Shui (Dunod, 2016 & Réédition 2022), Oser s’accomplir: 12 clés pour être soi (2019), Debout: la force de s’incarner (2021), L’Alignement (2021), L’Incarnation (2022) chez Mama editions et Le Feu Interieur  chez Robert Laffont (2022).

 

Ses conférences du Nouvel An Chinois (Programme 2023), proposent depuis 2001 de précieuses feuilles de route annuelles, relayées par une analyse mensuelle sur YouTube. Elle est engagée dans la protection du patrimoine architectural (Vice Chair, Cambridge Conservation District, depuis 2013), la préservation de l’environnement (Cape Cod) et la qualité de l’habitat (Correspondante  Leroy Merlin, depuis 2008)Elle vit sur la Côte Est des Etats-Unis. Sa clientele est internationale.

Elle a longtemps assuré un cycle complet de formation de praticiens en Feng Shui classique et astrologie chinoise (1999 à 2012) et est à l’origine du FSRC en France (1999), réseau qu’elle a quitté en 2020. Elle continue la supervision de praticiens. 

 

Titulaire d’un baccalauréat scientifique (1977), du diplôme de Conservateur de Bibliothèques (ENSB 1984) et d’un DEA de littérature française (Lyon II 1984) sur Julien Gracq, avec qui elle entretient une correspondance, elle a travaillé au Centre G. Pompidou avant de devenir conservateur dans le Réseau des Bibliothèques de la Ville de Paris. Elle rejoint en 1986 la filiale française de CLSI, société américaine d’informatisation de bibliothèques, qui l’appelle à Boston en 1989. 

 

C’est en dirigeant des projets internationaux aux USA  (multimedia dès 1992) qu’elle mesure l’impact du temps et de l’espace sur la performance des équipes et les limites d’une pensée strictement logique et cartésienne. Elle entreprend d’étudier l’énergétique chinoise, s’ouvrant à une pensée globale et analogique, auquel le Yi Jing l’avait préparée.  Un diagnostique médical lui donnant “trois mois à vivre” en 1995, sera la facteur déclencheur d’un changement majeur de trajectoire professionnelle. Elle crée PowerSPACES en 1999.

22

Ans de pratique

7

Kms par jour

13

Maisons rénovées

4

Théières par jour

158

Vols transatlantiques

X