Dans une année chinoise qui réintroduit du mouvement (2019), il n’est plus nécessaire de ramer pour avancer. Lorsque le tirant d’eau prend le relai ou que le vent se lève, il est temps de souffler, de se laisser porter et d’accueillir le renouveau. Laisser venir et laisser pousser prend du temps, en agriculture comme en énergétique. Aller vite, s’agiter ou se poser trop de questions n’a pas de sens ce mois-ci.

En 2018 le danger était l’inertie. En 2020, le risque sera l’accélération et le débordement. En Juin 2019 (Cheval de Métal), prenez le temps de tester les freins, de poser vos marques et d’ajuster le cap.

Les rames sont maintenant là pour négocier les virages et le maintien de la cadence. Votre cadence.

 

Categories: Articles

3 comments

  1. Merci chère Marie Pierre.
    Je suis vos conseils et je prends le temps de poser mes marques et ajuste le cap.
    Je viens de finir le 3e niveau des Séminaires avec Martine à Romme. Je vous suis éternellement reconnaissante de m’avoir permis de la rencontrer

  2. à bientôt à Lausanne
    Vos fidèles élèves FengShui, BaZi et participants CPA à vos événements sur les prévisions annuelles… nous vous attendons les bras ouverts

  3. Interressant ! D’ailleurs, quand on est porté par le courant, c’est en freinant avec une rame que l’on précise le cap. C’est en freinant, alors que l’on est porté par le courant, que l’on arrive plus sûrement à bon port. Comme quoi, en ralentissant et en testant les freins, comme tu dis, on gagne du temps pour la suite. Merci pour tes bons conseils.

Laisser un commentaire